Maison de Soins - Maison de Santé (S.I.S.A), 1a rue des Aulnes, 67360 Woerth - Tel : 03.88.54.03.11

Une extension pour quatre nouveaux médecins

  • publié le 12.03.2016

(Copie d’article DNA paru dans l’édition du 11/03/2016) Voir sur le site des DNA

Dix ans après son ouverture en 2006, la Maison de santé de Woerth va être agrandie dès ce printemps pour accueillir quatre cabinets de médecins généralistes supplémentaires. Une réponse anticipée au départ à la retraite de plusieurs praticiens des villages environnants, qui ont du mal à trouver des successeurs.

« Sur le territoire de la communauté de communes Sauer-Pechelbronn, nous allons perdre dans les trois prochaines années, cinq médecins généralistes, qui partent à la retraite et ne trouvent pas de successeur, explique le médecin coordonnateur de la maison de santé de Woerth (*). Si nous n’anticipons pas, nous ne pourrons pas assumer leur patientèle à quatre ou cinq généralistes. S’il n’y a pas de médecins de proximité, les urgences seront bondées, ce qui n’est pas acceptable. »

La maison de santé offre des avantages recherchés par de jeunes praticiens

Pour les praticiens de la Maison de santé, anticiper veut dire agrandir. Dès la fin de ce mois de mars, des travaux devraient commencer afin de construire un étage au-dessus des actuels cabinets des médecins généralistes. D’une surface de 193 mètres carrés, aux normes BBC, cette extension pourra accueillir quatre cabinets de médecine générale, une salle d’attente et une grande salle de réunion et de formation — la salle de réunion actuelle servira à agrandir le cabinet des deux dentistes, qui ont besoin d’espace pour installer des nouveaux fauteuils de soins spécialisés. D’une durée prévue de huit mois, les travaux, qui représentent un investissement de 400 000 euros, sont entièrement financés par les professionnels. Ces derniers avaient sollicité la communauté de communes Sauer-Pechelbronn pour obtenir une subvention, qui ne leur a pas été attribuée, « leur activité étant du domaine de l’agence régionale de Santé (ARS) ».

Les quatre nouveaux médecins, dont un travaille déjà à la Maison de santé, sont déjà tous connus. « Nous sommes maîtres de stage des universités et accueillons des internes en fin de neuvième année d’études. Ils sont en autonomie surveillée. Les quatre futurs praticiens sont tous passés par la Maison de santé de Woerth. Comme ils connaissent les lieux, leur installation est facilitée », explique le médecin coordonnateur qui annonce qu’un deuxième médecin rejoindra l’équipe dès le mois de juillet. Il faut dire aussi que les lieux sont bien équipés avec par exemple une salle pour la petite chirurgie, une salle de repos…

« Le patient est au centre »

Surtout, il apparaît que le concept de maison de santé répond à l’évolution du métier de médecin généraliste. « Avant, les jeunes médecins cherchaient un gros cabinet pour avoir des revenus assurés. Aujourd’hui, ils n’hésitent pas à se déplacer sur leur lieu d’exercice mais n’y habitent pas forcément. Le regroupement est ainsi privilégié pour plusieurs raisons : pour la qualité de vie, parce qu’un praticien seul ne peut pas se payer une secrétaire (avant, c’était souvent l’épouse qui assurait ce travail), parce que certains cabinets ne sont pas aux normes d’accessibilité (ce qui imposerait aux jeunes médecins de faire des travaux avant de pouvoir exercer), et parce que l’association avec d’autres professions permet de mieux prendre en charge les patients… », évoque le généraliste.

En effet, dans une maison de santé, certains dossiers sont partagés informatiquement et accessibles à plusieurs professionnels. Exemple : un malade atteint d’un cancer sera suivi par son généraliste ; il a besoin d’une infirmière chaque jour, éventuellement d’un kinésithérapeute, d’un psychologue pour lui ou un membre de sa famille… « Le patient est au centre, résume le coordonnateur de la Maison de santé. Toute nouvelle pièce, comme une lettre de l’oncologue, est versée au dossier qui est consultable à tout moment par tous les responsables médicaux. »

Un médecin généraliste qui travaille en cabinet indépendant fera aussi ce travail de coordination et devra organiser les soins en plus de son travail, sachant que le dossier ne sera pas accessible librement mais qu’il devra fournir les pièces à ses collègues. En maison de santé, les soignants peuvent se réunir plus aisément pour échanger et coordonner les soins de certains patients — une collaboration précieuse qui s’applique également aux patients atteints d’insuffisance cardiaque, de diabète…

Si les maisons de santé semblent aujourd’hui attirer davantage que les cabinets traditionnels, le coordonnateur de l’établissement de Woerth reste toutefois mesuré : elles ne sont pas la solution, mais une des solutions possibles — car les jeunes médecins pensent aussi parfois à s’installer à deux.

(*) Le code de la Santé publique enjoignant les médecins de « se garder de toute attitude publicitaire », il n’a pas souhaité être cité.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

© 2006-2017 Maison de Soins - Maison de Santé (S.I.S.A), 67360 Woerth
Plan du site | Contact | Mentions légales | Conception